Schéma d'Aménagement
& de Gestion des Eaux
Argoat-Trégor-Goëlo

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Hydrologie – piézométrie

Situation des stations de jaugeage

Situation des piézomètres

Sur les 4 principaux cours d’eau du territoire Trieux, Leff, Jaudy et Guindy, 6 stations de jaugeage dont 4 situées à l’aval, permettent d’enregistrer en continu la hauteur d’eau, transformée ensuite en débit (carte ci-contre à gauche).
Les données sont consultables sur la banque HYDRO de la DREAL Bretagne :

Les 3 piézomètres du territoire (carte ci-contre à droite) sont situés dans des contextes géologiques et hydrogéologiques différents ; de plus le contraste de pluviométrie est important sur le territoire (environ 200 mm de moins du sud vers le nord).

La situation du niveau des nappes et d’autres informations sur les eaux souterraines sont consultables sur le site du SIGES Bretagne du BRGM :

Situation des nappes à fin novembre 2021 :

Situation piézométrique au 5 août 2019 :
A Goudelin, le piézomètre montre, début août, des niveaux de nappe habituellement atteints plus tard dans la saison !

Situation hydrologique / piézométrique au 16 avril 2018 :

Arrêté de mise en vigilance Sécheresse – 21 septembre 2018 :

En raison des conditions climatiques actuelles dans le département des Côtes-d’Armor nécessitant une très grande vigilance du fait de l’absence de pluies efficaces, le Préfet des Côtes-d’Armor a signé un Arrêté Préfectoral de “mise en vigilance sécheresse” pour le département des Côtes d’Armor :

Situation piézométrique septembre 2018 :
A la mi-septembre, les principaux cours d’eau du territoire du SAGE (sauf le Guindy) ont atteint un débit correspondant au 10ème du module*

Situation hydrologique au 30 août 2017 :
Après le Leff (mi-juillet) et le Trieux (mi-août), le Jaudy atteint à son tour un débit correspondant au 10ème du module*

*Le code de l’environnement impose à tout ouvrage transversal dans le lit mineur d’un cours d’eau (seuils, barrages) de laisser dans le cours d’eau à l’aval, un débit minimal garantissant en permanence la vie, la circulation et la reproduction des espèces présentes. Ce débit, d’une manière générale, ne doit pas être inférieur au 10ème du module. Il est aussi appelé « débit réservé » ou « débit minimal ». Des dérogations peuvent être accordées par le Préfet (ex : prises d’eau pour l’Alimentation en Eau Potable, dans le cadre d’un arrêté sécheresse).

Situation piézométrique au 7 août 2017 :
A Goudelin, le piézomètre montre des niveaux de nappe habituellement atteints plus tard dans la saison, en octobre –  novembre !